Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Palmarès 2013

Alain Huck, artiste

Laudatio

Laissons parler l'artiste dans un texte lumineux intitulé Que du ciel : " Il défait ce que vous lui donnez, reconstruit ce que vous lui avez pris. " Dans une course essoufflée d'un lac jamais nommé à des montagnes froides, son regard se porte alentour et plonge en lui-même : " Ses yeux s'accrochent aux nervures creusées dans les courbes par l'écoulement des eaux de surface. Le réseau organique déploie son filet noir sur les champs de neige. " Arrivé au bout de sa course : " Les blocs posés les uns sur les autres, rapprochés, resserrés, sont empilés dans l'évidence de leur masse jusqu'à hauteur humaine. Monument élémentaire, miroir élémentaire. Séparation du chaos. " Tandis que se répète comme un refrain " c'est vrai… tout est vrai… " et tout est dit. Jamais son extrême virtuosité ne fait d'ombre au travail de mémoire et à l'expérience du regard jeté sur l'image d'un passé collectif ou personnel où dominent impuissance et inquiétude.

Grand prix 2013

Vaud

Le Grand prix, d’un montant de 100’000 francs, honore une personnalité du monde culturel vaudois qui a enrichi le pays par une œuvre forte et une approche neuve. Cette importante somme apporte à un créateur reconnu le bien le plus précieux : un temps libéré de contraintes financières.

Bastian Baker, auteur, compositeur, interprète

Laudatio

Rarement carrière de chanteur suisse aura explosé aussi spectaculairement. D’un concert entre amis jusqu’à l’Olympia à Paris, la fulgurance du parcours de cet auteur, compositeur, interprète en aura stupéfié plus d’un. A l’enfant de Villeneuve dont le charisme, le talent et le charme pour ne pas parler de la modestie, ont fait rayonner le canton jusqu’en Suisse alémanique, en France, en Belgique, aux Etats-Unis.

Pour celui qui danse avec les stars, se retrouve malgré son jeune âge plébiscité aux SWISS AWARDS et dont les disques sont autant de tubes (de platine), nous souhaitons que, contrairement à ce que suggérait son grand succès Tomorrow may not be better, demain soit encore meilleur puisque son nouvel album sort tout prochainement.

Prix du rayonnement 2013

Nestlé

Le Prix du rayonnement, d’un montant de 20’000 francs, distingue une personnalité du monde culturel vaudois dont la renommée va au-delà des frontières du canton de Vaud et de la Suisse.

Paulette Zanlonghi, pianiste, claveciniste

Laudatio

La Schubertiade des enfants, c’est elle. Paulette Zanlonghi est une vraie pionnière de l’initiation des enfants à la musique. Tout son enthousiasme, toute son énergie, elle les a consacrés et les consacre aujourd’hui à ce seul but : amener les enfants à la musique et amener la musique aux enfants. Une initiation par véritable imprégnation, par la rencontre dans la pratique et dans l’écoute. Inspirée par l’esprit des Schubertiades, elle a eu cette belle idée en 1991. Depuis lors, elle la porte, elle la développe, elle l’incarne. Les générations se suivent, la transmission se poursuit. Il y a, comme cela, des choses qui ne changent pas : le goût des enfants pour faire de la musique ensemble, par exemple. Grâce à des personnes comme Paulette Zanlonghi.

Prix de l'éveil 2013

Le Prix de l’éveil, d’un montant de 20’000 francs, récompense une personnalité vaudoise qui enrichit la vie culturelle du canton en suscitant l’éveil du public, jeune ou adulte, par son travail de créateur, de médiateur, de formateur ou d’initiateur.

Alizé Oswald et Xavier Michel, Auteurs, compositeurs, interprètes

Laudatio

Complicité, subtil mélange de la voix et de l’instrument, le duo d’Alizé Oswald et Xavier Michel séduit. Leur nom de scène traduit cette alliance de raffinement et de talent qui enchante ceux qui les écoutent. Leur succès n’a pas attendu les années pour éclater. La poésie est omniprésente dans leurs textes. La douceur musicale de la voix d’Alizé est mise en valeur par le jeu des instruments qui souligne les différentes tonalités du chant. L’exploration variée des univers musicaux les stimule et leur fait découvrir des espaces nouveaux qu’ils abordent avec enthousiasme et transcrivent à leur manière pour conquérir leur public. Puisse cette passion qui anime leur jeunesse perdurer longtemps, c’est le vœu de tous ceux qui les admirent et les soutiennent.

Prix de la relève 2013

Le Prix de la relève, d’un montant de 20’000 francs récompense un talent émergent et au fort potentiel de développement.

Vincent Kucholl, comédien

Laudatio

Politologue, auteur, comédien, chroniqueur, éditeur, stakhanoviste  et caporal : il ne s'agit pas de la galerie de personnages de la série culte 120 secondes mais bien des nombreuses vies de Vincent Kucholl. Alors qu'il mixe et remixe l'histoire de la Suisse et de ses institutions aux éditions LEP, Kucholl révèle courageusement l'indicible dans une adaptation de Festen, tout en marchant sur le fil de l'instant avec ses acolytes de la compagnie Avracavabrac. Aujourd'hui harcelé par les groupies, il improvise chaque matin avec humour et tendresse une Suisse unie et multiple. Sur les ondes radiophoniques - et avec la géniale complicité de cet autre Vincent - il se rit des clichés en gommant les préjugés. Plus qu'une simple aubaine pour notre canton de Vaud : un véritable service public.

Prix culturel vaudois Arts de la scène 2013

Le prix culturel Arts visuels 2013, d’un montant de 20’000 francs, met en avant un comédien du canton.

Antoine Jaccoud, écrivain, auteur dramatique, scénariste

Laudatio

Il est d’abord un courage : celui d’être avec ceux qui font plutôt que ceux qui commentent. C’est le choix de l’engagement contre celui du cynisme. Celui aussi de savoir que le conformisme d’autrefois se dissimule dans le politiquement correct d’aujourd’hui. Et de le questionner. Il est ensuite des histoires : celles que l’on raconte – toujours les mêmes depuis le début des temps – mais toujours nouvelles dans la manière de les construire, de les échafauder, de les donner à voir ou à entendre. Le scénario est la science sans laquelle théâtre, cinéma et télévision n’aurait pas survécu. D’où son titre de docteur. Script-doctor. Il est enfin des rencontres : Meier, Bron, Kieslowski, Maillefer et d’autres qui témoignent toutes d’une focale serrée sur ceux qui, comme lui, accordent une place décisive à l’intelligence provocatrice et à l’acuité du regard.

Prix culturel vaudois Littérature 2013

Le prix culturel Littérature 2013, d’un montant de 20’000 francs, met en avant un écrivain du canton.

François Junod, automatier

Laudatio

Avec lui la mécanique se fait poésie. Son parcours, de l’Ecole technique à celle des Beaux-Arts, l’a conduit de la micro-mécanique à la création artistique. François Junod pratique aujourd’hui un artisanat désormais inscrit au patrimoine immatériel vaudois. Il en représente l’expression la plus vivante, la plus maîtrisée, la plus personnelle, la plus inventive. Pouchkine écrit un poème, un cheval blanc galope au plafond, un oiseau chante dans sa cage dorée, un androïde lunaire survole l’atelier : toute la poésie du monde de François Junod repose sur un savoir-faire ancestral résolument inscrit dans le monde contemporain et qu’il porte au plus haut niveau de complexité, de perfection et d’imagination.

Prix culturel vaudois Arts appliqués 2013

Le prix culturel Arts appliqués 2013, d’un montant de 20’000 francs, met en avant un automatier du canton.

Jasmine Morand, danseuse, chorégraphe

Laudatio

Elle a une vision et de la passion, de la volonté et de l’opiniâtreté, de l’élégance et de la chance… Son bonheur est le nôtre. Jasmine Morand danse pour elle et surtout pour nous. Le public, elle souhaite « l’emporter sans le heurter ». Mais non sans coup férir. Avec l’énergie qui est la sienne, elle coupe, bat, chasse, fouette et jette. Ou plutôt, lorsqu’elle dansait à Nancy ou pour Spoerli, elle battait, chassait, fouettait et jetait… Depuis lors, ayant renoncé au vocabulaire du ballet classique, elle a trouvé son propre langage, affranchi des codes du passé. De Vevey où elle s’est posée pour mieux bouger, Jasmine Morand rayonne. A la tête de sa compagnie Prototype Status, elle tourne dans toute l’Europe et au-delà. Sa bravoure force l’admiration, son parcours semble la promesse d’un riche futur.

Prix culturel vaudois Danse 2013

Le prix culturel  Danse 2013, d’un montant de 20’000 francs, met en avant une danseuse du canton.