Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

YoungSoon Cho Jaquet, chorégraphe

YoungSoon Cho Jaquet, chorégraphe Photographe, Amélie Blanc

Laudatio

Romanesco, Whisky Gorilla, Champignons, Dry Fish : derrière ces titres énigmatiques se déroule un parcours chorégraphique singulier et prometteur. YoungSoon Cho Jaquet utilise le langage de la danse pour évoquer son univers poétique auquel elle associe étroitement le public. A la fois chorégraphies et performances, ses spectacles sollicitent nos sens, dans des moments cérémoniels où culture occidentale et culture asiatique se fondent, où les objets et les corps sont semblablement sollicités pour exprimer, évoquer, toucher. YoungSoon Cho Jaquet entreprend un voyage créatif extrêmement personnel que le public partage spontanément et que les scènes nationales et internationales ont déjà largement repéré. A suivre, avec les yeux grands ouverts et les sens en action.

Prix de la relève 2011

Le Prix de la relève, d’un montant de 20’000 francs récompense un talent émergent et au fort potentiel de développement.

Biographie

Née à Séoul, Corée du Sud, le 6 septembre 1973, YoungSoon Cho Jaquet fréquente les cours du Theatre Dance au London Studio Center et obtient le diplôme délivré par le Council for Dance Education and Training, Royaume-Uni.

YoungSoon Cho Jaquet tient une place un peu à part dans le milieu de la danse en Suisse romande. D’abord connue dans la région comme interprète de Fabienne Berger, Estelle Héritier, Nicole Seiler, Massimo Furlan, Arthur Kuggeleyn ou Elodie Pong, elle a ensuite dévoilé ses talents de performer dans ses propres créations. Le public se découvrait alors immergé dans un univers aussi étrange qu’accueillant.

Trois éléments permettent de cerner les performances de YoungSoon Cho Jaquet : le jeu avec le spectateur, la création d’un lien entre art asiatique et art occidental, l’attention portée à la mémoire et aux origines. Un rapport particulier à la matière et aux sensations joue le rôle de trait d’union entre ces trois thèmes principaux. En conviant le spectateur à toucher certains éléments scénographiques, à les sentir, ou simplement à les écouter et à les regarder, chacune de ces performances convie le public à un partage simple et direct par l’intermédiaire des sens.

Lu 18785 fois

Media

Portrait réalisé par Pascal Forney. Assistante de production Sandy Schmid