Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Palmarès 1988

Edouard Chapallaz, céramiste

Laudatio

En hommage à l'Yverdonnois qui est devenu l'un des grands céramistes de notre temps; au pionnier du travail du grès; à l'artiste de Duillier dont l'oeuvre rayonne en Europe, en Amérique, au Japon même et qui, de cette manière, a créé un lien vivant entre l'Orient et l'Occident, cherchant son inspiration dans la céramique et les émaux de Chine; à celui qui a renouvelé les plus hautes traditions par ses propres accomplissements de matières, de formes et de couleurs.

Grand prix des arts appliqués 1988

 

Marcel Imsand, photographe

Laudatio

En hommage à celui qui a marqué d'une haute vision d'artiste tous les domaines qu'il a scrutés de sa caméra infatigable; portraits, scènes de rue, travaux campagnards, paysages portés jusqu'aux dimensions du rêve, vedettes du théâtre, des variétés, de l'opéra et de la danse; au photographe qui a exploré le Pays de Vaud dans toutes ses perspectives encyclopédiques, célébré la beauté des fleurs et de la femme, consacré aux enfants un album primé parmi les plus beaux livres du moi manifesté son cœur en faisant connaître Paul et Clémence, rouvert nos yeux sur les beautés du Léman et les cailloux de nos torrents, à un grand poète de l'image.

Grand prix de la photographie 1988

 

Philippe Mentha, metteur en scène

Laudatio

En hommage à l'acteur de plus de cent pièces; au metteur en scène de plus de cinquante spectacles; au créateur, avec François Simon, du Théâtre de Carouge; au fondateur et à l'animateur du Théâtre Kléber-Méleau; à l'interprète inspiré des tragiques grecs, de Shakespeare, des classiques français et des dramaturges de ce siècle; à celui qui, de ses propres forces, est venu enrichir le Canton de Vaud d'un travail théâtral exemplaire par sa continuité, sa largeur de champ et son exigence.

Grand prix de théâtre 1988

 

Diane Decker, chorégraphe

Laudatio

Pour l'élan, ramené des Etats-Unis, qui a contribué à l'épanouissement de la danse moderne en Suisse romande; pour sa collaboration influente à maints spectacles d'artistes de ce pays; pour ses propres créations de chorégraphe et de danseuse; pour ses explorations audacieuses du langage du corps.

Prix culturel vaudois Jeunes Créateurs Danse 1988

 

Anne Gonthier, scénariste

Laudatio

Qui participe à l'aventure du septième art en collaborant avec des cinéastes de ce pays comme scénariste attentive, exigeante, soucieuse de la vérité psychologique et gardienne de la langue.

Prix culturel vaudois Jeunes Créateurs Cinéma 1988

 

François Lindemann, pianiste

Laudatio

En hommage au pianiste brillant qui court le monde en manifestant ici son talent, ses initiatives et son invention;
Au compositeur fécond;
A l'organisateur d'authentiques fêtes du jazz et de musique contemporaine;
A l'improvisateur qui donne vie à son instrument,
A ses compagnons de spectacle et à l'activité artistique de ce pays.

Prix culturel vaudois Jeunes Créateurs Musique 1988

 

Eric Moinat, sculpteur

Laudatio

Pour saluer un peintre vaudois de Vienne dans sa recherche de longue haleine, où s'expriment sans concession aux modes un tempérament d'une force singulière, un besoin d'assumer chaque étape de son art, un affrontement de la couleur après la maîtrise des formes.

Prix culturel vaudois Jeunes Créateurs Beaux-Arts 1988

 

José-Flore Tappy, écrivain, poète

Laudatio

L'auteur d'Errer mortelle et de Pierre à feu, qui dans le dépouillement, le retour à l'élémentaire et l'écoute de l'au-delà. Poursuit une grande tradition littéraire vaudoise,

Mais qui manifeste un souffle nouveau par une solidarité lyrique avec le monde, exprimant, jusque dans une violence très libre et très maîtrisée, La part prise au tragique de ce siècle.

Prix culturel vaudois Jeunes Créateurs Poésie 1988

 

Anne-Lise Grobéty, écrivaine

Laudatio

En hommage à la Neuchâteloise que son talent a placée très haut parmi les meilleurs écrivains de notre pays, Afin de l'aider à poursuivre,

A côté des soins exigés d'une mère de trois filles. Une œuvre où se reflètent,

Dans une conjonction forte de l'observation et de l'imaginaire. Les problèmes de l'esthétique de notre temps.

Prix du rayonnement 1988

 

Jean-Marie Auberson, chef d'orchestre

Laudatio

Aussi a-t-elle décidé de financer un portrait filmé de celui qui a fait fructifier les leçons d'un Alexandre Denéréaz, d'un Victor Desarzens et d'un Aloys Fornerod; de l'homme dont Ernest Ansermet, son maître, a célébré le sens inné de la musique; de l'un des grands chefs vaudois d'aujourd'hui dont le tempérament entraîne, élève et rapproche l'orchestre et le public; de l'artiste qui de Genève à Hambourg et de Rome à l'Amérique du Sud n'a cessé de servir la musique avec feu et de contribuer au rayonnement de notre pays.

Hommage spécial 1988 / Musique