Logo de la Fondation vaudoise pour la culture


Créée en 1987, la Fondation vaudoise pour la culture a pour but d'honorer et récompenser les personnalités du monde culturel du canton de Vaud et leur donner les moyens matériels de poursuivre leur œuvre.

Rachel Kolly d’Alba, violoniste

Rachel Kolly d’Alba, violoniste Photographe Amélie Blanc

Laudatio

Dès les premières secondes la magie opère. Les notes qui sortent du violon de Rachel Kolly d’Alba sont à la fois intenses en émotion et d’une harmonie qui nous transporte. Le monde devient musique. Sous ses doigts, l’instrument et l’archet vibrent et parlent à notre âme. Très peu d’artistes sont capables de nous élever à saisir cette grâce. Rachel Kolly d’Alba, par la personnalité et le talent qu’elle met dans sa manière de jouer, nous y conduit. Elle incarne la virtuosité, la joie et la profondeur des sentiments. Nous ne pourrons jamais assez lui témoigner notre reconnaissance de magnifier ainsi les compositeurs qui, grâce à elle, restent éternels. Merci Madame !

Prix culturel Musique 2017

Le prix culturel Musique 2017, d’un montant de 20’000 francs, met en avant un violoniste du canton.

Biographie

Née à Lausanne le 21 mai 1981, Rachel Kolly d'Alba est la fille cadette d'un journaliste et d'une mère musicologue. Très jeune, elle s'intéresse au violon et prend ses premières leçons à l'âge de 5 ans. A 10 ans, Rachel Kolly entre au Conservatoire de Lausanne et suit des cours chez Anne-Marie Jaquerod. Elle joue pour la première fois en soliste avec orchestre à 12 ans. A 15 ans, elle obtient son diplôme de violon, ainsi que les diplômes d'enseignement et de musique de chambre. Rachel Kolly s'intéresse également à la composition et suit des cours d'orchestration auprès de Jean Balissat à Lausanne, puis de Michael Jarrell à Genève. En 1998, elle poursuit ses études dans la classe d'Igor Ozim à la Haute école de musique et théâtre de Berne et y obtient le diplôme de soliste. Elle bénéficie également des conseils de grands maîtres tels Franco Gulli, Ivry Gitlis, Boris Kushnir, et Thomas Kakuska (Alban Berg Quartett). Rachel Kolly d'Alba mène une carrière internationale et joue avec des orchestres réputés dont l'orchestre philharmonique de Rotterdam, l'orchestre de la radio de Francfort, le BBC Philharmonic Orchestra, le WDR de Cologne, l'orchestre symphonique de la NHK de Tokyo, le Bournemouth Symphony Orchestra, l'orchestre de chambre de Lausanne et l’orchestre national des pays de la Loire. Elle participe également à de nombreux festivals. En récital, elle joue en duo avec le pianiste Christian Chamorel, partenaire privilégié depuis qu'elle a 12 ans. En 2010, Rachel Kolly d'Alba signe avec le major Warner Classics. Son premier enregistrement est consacré aux six sonates pour violon seul d'Eugène Ysaÿe. Son CD suivant, French impressions, publié en octobre 2011 reçoit le prix du meilleur enregistrement de l'année dans la catégorie Concerto par le prestigieux International Classical Music Award en 2012. Puis sort American serenade en 2012 et Fin de siècle en 2015 chez Aparté. Nommée ambassadrice pour Handicap International, elle se rend pour sa première mission humanitaire au Cambodge en 2013. En 2015, elle devient citoyenne d’honneur de la ville d’Asuncion, Paraguay, pour son travail avec les enfants des rues. Rachel Kolly d'Alba a le privilège de jouer un violon de Stradivarius de 1732 mis à sa disposition en 2011 par un mécène français pour 20 ans. Elle vit actuellement à Montreux.

Lu 541 fois

Media